QUI SOMMES-NOUS ?

De la création aux années 60 Des années 70 à aujourd'hui

Naturana accompagne les femmes au quotidien depuis 1917

LES DÉBUTS DE NATURANA

Naturana est créée le 10 juillet 1917 dans la région du Jura Souabe, berceau de nombreuses corseteries.

ANNÉES 20

Dans un premier temps Naturana fabrique encore des corsets à baleines mais très vite le corps féminin se libère et la lingerie, même si le souci de maintien reste présent, se fait plus fluide et plus confortable. Ce sont les grands débuts du soutien-gorge et de la gaine tels que nous les connaissons aujourd’hui.

ANNÉES 30

Pour les élégantes, Naturana invente alors des modèles raffinés et extravagants. Mais le confort n’est jamais en reste - c’est sur ce confort d’utilisation au quotidien et sur des prix attractifs que l’entreprise construit son succès.

ANNÉES 50

C’est l’époque du soutien-gorge obus qui connait alors des ventes exceptionnelles. Chez Naturana on le décline en satin brillant ou bien avec des bonnets surpiqués avec une gaine assortie. Devenu un symbole des fifties, ce soutien-gorge sera remis au gout du jour par Jean-Paul Gaultier et Madonna et profitera d’une vague de nostalgie dans les années 80...

ANNÉES 60

Deux changements majeurs vont marquer les années à venir. Premièrement : l’introduction de l’élasthanne dans les tissus utilisés en corseterie et l’utilisation de rubans élastiques pour les bretelles et les bandes latérales. C’est presque une révolution : ces nouvelles matières bouleversent le look et la façon de porter des dessous. Plus d’élasticité, plus de souplesse, plus de dynamisme : Naturana adopte les nouvelles matières et en fait profiter des millions de femmes. C’est à cette époque qu’apparait le premier soutien-gorge avec du Lycra®.

Deuxième trait marquant de la décennie : l’internationalisation de Naturana. L’entreprise fabrique et vend en France, en Angleterre, en Autriche, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne, au Portugal... De nouveaux marchés s’ouvrent, mais c’est surtout pour le fabriquant la seule façon de maintenir un bon rapport qualité/prix. Car le prix reste un pilier de la politique de l’entreprise, dirigée désormais par le petit-fils du fondateur.